Chronologie du Dauphiné

  • 43 av. J.-C. : première mention de la bourgade allobroge de Cularo.
  • v. 380 : Cularo devient Gratianopolis, du nom de l'empereur Gratien.
  • v. 1030-1040 : le comte Guigues 1er d'Albon règne sur une partie du comté de Viennois et sur le Briançonnais.
  • 1133-1142 : Guigues IV, arrière-petit-fils du précédent, est le premier comte à faire usage du surnom de Dauphin.
  • 1162 : mort du comte Guigues V. Fin de la maison d'Albon. Sa fille Béatrice, puis son petit-fils André Dauphin (fils d'Hugues III de Bourgogne), lui succèdent.
  • 1237-1269 : sous le comte Guigues VII, fils d'André, le surnom de Dauphin tend à devenir un titre (dauphin de Viennois).
  • 1282 : mort du dauphin Jean 1er, fils de Guigues VII, et fin de la maison de Bourgogne. Sa soeur Anne et son beau-frère Humbert 1er de la Tour-du-Pin lui succèdent.
  • 1349 : Humbert II, petit-fils d'Humbert 1er, cède ses Ėtats à la France. Désormais, c'est le fils aîné du roi qui portera le titre de dauphin.
  • 1453 : le dauphin Louis II (futur roi Louis XI) crée le Parlement de Dauphiné, dont le siège est à Grenoble.
  • 1597-1626 : François de Bonne, duc de Lesdiguières, dernier connétable de France, est lieutenant-général puis gouverneur du Dauphiné.
  • 1789 : lettres-patentes de Louis XVI reconnaissant l'Académie Delphinale.
  • 1790 : suppression du Parlement de Dauphiné. Son ressort est divisé en trois départements : Isère, Drôme et Hautes-Alpes.

Pd4GREN0002

Plan ancien de Grenoble (Bibliothèque municipale de Grenoble, cote Pd4GREN0002)