Get Adobe Flash player

Présentation de l'Academie Delphinale

                           

                                

 

 

 

   

L'Académie Delphinale a un peu plus de deux siècles d'existence, comme une quinzaine d'autres en France, qui se créèrent dans le sillage de l'Académie française avec des décalages de l'ordre du siècle ou du demi-siècle.
Celle du Dauphiné est née de la bibliothèque de Mgr. de Caulet, évêque de Grenoble de 1726 à 1771. Mise en vente à sa mort, elle fut achetée par souscription publique en 1772 pour une valeur de 45.000 livres, ceci à l'initiative d'un groupe de notables cultivés qui voulaient voir Grenoble dotée d'une bibliothèque publique comme les autres grandes villes du royaume. L'achat fait, restait à en assurer la gestion et l'installation.  

                                                      

Ex-libris de Mgr. Jean de Caulet
 (Bibl. mun. de Grenoble.)                     

Pour ce qui est de sa gestion, une assemblée générale des souscripteurs réunie à Grenoble en juillet 1772, désigna 12 de ses membres pour constituer le conseil de gestion, chiffre portée à 25 l'année suivante. Le secrétaire en était le Dr Henri Gagnon, grand-père maternel de Stendhal. Ce premier conseil de gestion fut approuvé par lettres patentes de Louis XVI en novembre 1780 sous le nom de Société littéraire, terme transformé en Académie Delphinale en mars 1789, toujours par lettres patentes du roi, pour récompenser la société de sa remarquable activité.

   Le nombre des membres fut porté à 36 titulaires, résidant obligatoirement à Grenoble, et 100 associés, libres de leur résidence. Parmi les premiers titulaires, figurent Dolomieu, Servan, Condorcet, Villars, Mounier, et bien d'autres noms connus.
   Mais la tourmente révolutionnaire arrêta l'activité de la jeune académie, un décret de la Convention l'ayant supprimée en 1793. Elle réapparaît en 1796 sous une forme modeste, puis en 1802 sous le nom de Société des Sciences et des Arts de la ville de Grenoble, et compte alors parmi ses membres le préfet Fourier et l'égyptologue Champollion aux côtés de Choderlos de Laclos. De nouveau mise en sommeil après les Cent jours, elle ne reprend vie qu'en 1836 sous l'impulsion d'un maire énergique, Hugues Berriat, et recouvre même, en 1844, son nom d'Académie Delphinale dont elle était privée depuis un demi-siècle.
   Elle est reconnue d'utilité publique en 1898 et va désormais rassembler les principaux témoins de l'histoire intellectuelle de l'Isère et du Dauphiné.
   Pour ce qui est de son installation, les 40.000 volumes de la bibliothèque de Mgr de Caulet trouvèrent d'abord place dans des locaux situés dans l'ancien collège des Jésuites (l'actuel lycée Stendhal). On en voit encore l'entrée depuis le passage du Lycée, entrée toujours surmontée de l'inscription « Bibliothèque publique ». Il y avait là une enfilade de quelques salles, dont l'une servait de salle de réunion.

   Puis l'ensemble fut transféré dans le Musée-Bibliothèque de la place de Verdun, construit en 1882. Là aussi, l'espace finit par manquer si bien que l'Académie dut se résigner à se séparer de la bibliothèque, par ailleurs dotée depuis longtemps de sa propre administration. Elle se réunit dans plusieurs locaux successifs dépendant de la Caisse d'Epargne de Grenoble avant de s'installer aux Archives départementales, tandis que la bibliothèque municipale était transférée dans ses locaux actuels du boulevard Maréchal Leclerc.


Nos activités

   Comme l'indique un petit placard imprimé sur nos bulletins, l'Académie a pour buts d'encourager les arts, l'histoire, les lettres, les sciences et techniques, la conservation du patrimoine et toutes études intéressant les Départements de l'Isère, de la Drôme et des Hautes Alpes qui constituent l'ancienne province du Dauphiné.

    Ce travail est essentiellement basé sur les « communications » présentées à chacune de nos séances mensuelles. Les trois quarts portent généralement sur l'histoire régionale, le reste se partageant entre la géographie au sens large, les arts (la peinture en général) et la médecine. Il y a peu de littérature car deux autres sociétés s'en occupent (Ex-Libris et Écrivains dauphinois). Ces communications sont imprimées tous les mois dans notre bulletin qui, par sa qualité et sa régularité, nous est envié par d’autres académies. C'est une lourde charge financière et une charge matérielle pour le secrétaire perpétuel, mais c’est aussi un trait d'union irremplaçable entre nos membres, en même temps qu'une source de documentation appréciée car les communications doivent comporter, au moins en partie, des apports originaux.
   A ce bulletin s'ajoutent des travaux exceptionnels ou circonstanciels, comme le Livre du Millénaire Regards sur mille ans d’histoire du Dauphiné (223 pages) publié en 2001 pour rassembler les conférences données à cette occasion pendant une année académique complète et les deux colloques suivants, Des Burgondes au Royaume de Bourgogne (Ve-Xe siècle), en octobre 2001 et Joseph Fourier, en novembre 2002.

   Enfin, l'Académie décerne tous les ans un prix destiné à honorer et faire connaître une œuvre de nature quelconque, ayant contribué à conserver et exalter le patrimoine régional. Ce prix consiste en une médaille aux armes du Dauphiné, gravée au nom du lauréat. Il peut être décerné à une personne ou une institution.


Nos membres

   Au nombre de 450 environ, ils se répartissent en titulaires (60) et associés, conformément à la structure des académies traditionnelles. Les membres titulaires sont choisis en fonction de critères portant sur leur œuvre passée ou présente au service du patrimoine culturel dauphinois et du rayonnement qu'ils peuvent ainsi apporter à notre Compagnie. Quand un fauteuil se libère (généralement par suite du décès de son titulaire), le choix du successeur se fait, sur acte de candidature, au sein de l'assemblée générale des membres titulaires. Comme à l'Académie française, le nouveau membre élu doit prononcer un discours de réception auquel répond le président en exercice.

Pour ce qui est de l'activité même de l'Académie, c'est-à-dire les communications, tous les membres ont les mêmes droits.

Dans l'ensemble, les professions universitaires sont les plus représentées au sein de notre Compagnie, qu'il s'agisse de professeurs d'écoles, de lycée ou d'université. Il y a aussi des officiers supérieurs, des magistrats, des avocats, des ingénieurs et des médecins. Les chefs d'entreprise ou d'industrie sont encore trop rares. La moyenne d'âge est relativement élevée car les retraités dominent, mais l'on sait qu'ils constituent maintenant un milieu actif et disponible pour le genre de recherche que l'Académie attend et coordonne.

 

II. Extraits des Statuts de l’Académie Delphinale.

Approuvés par l'assemblée générale,  le 25 janvier 2003 et le 16 octobre 2004

(cliquer pour télécharger le document, ci dessous) 
 => téléchargement au format Word
=> téléchargement au format PDF

 

 

III. ETAT DE L’ACADÉMIE DELPHINALE au 1er février 2017

Comité d’honneur
M. le Maire de Grenoble
M. le Recteur de l’Académie de Grenoble
M. le Président du Conseil départemental de l’Isère
M. le Président du Conseil départemental de la Drôme
M. le Président du Conseil départemental des Hautes Alpes
M. le Président de la Communauté de communes (Métro)

Bureau
Président : M. Jacques DEBELMAS
Vice-président : M. Jacques BOUCHARLAT
Chancelier : Mme Hélène VIALLET
Secrétaire  perpétuel : M. Yves ARMAND
Secrétaire adjoint : Maître Jean BALESTAS
Trésorier : M. Pierre BURGUBURU
Trésorière adjointe : Mme Christiane MURE-RAVAUD
Bibliothécaire-archiviste : Mme Marie-Françoise BOIS-DELATTE
Bibliothécaire-archiviste adjointe : Mme Nicole VATIN-PÉRIGNON,
correspondante de la C.N.A.

Conseil d’administration

Le Conseil d’administration est composé
1°) des membres du bureau
2°) du Président sortant
3°) de 7 membres élus par l’assemblée générale des membres titulaires
Mme Pierrette PARAVY (janvier 2016 – janvier 2020)
Mme Claire SCHLENKER (janvier 2014 – janvier 2018)
M. Bernard FRANCOIS (janvier 2016 – janvier 2020)
M. Christian de POLIGNAC (janvier 2014 – janvier 2018)
M. Alain ROBERT (janvier 2014 – janvier 2018)
M. Jean SERROY (janvier 2014 – janvier 2018)
M. Pierre BINTZ (janvier 2017-janvier 2021)

Commission du prix
Président : M. Alain ROBERT
Membres : Le Président de l’Académie, le Vice-président, le Secrétaire perpétuel, Mmes Pierrette PARAVY, Hélène VIALLET, M. Jean GUIBAL.

Lauréats du prix de l’Académie
2010 : Comtesse Albert de FRANCLIEU pour la restauration et l’animation du château de Longpra à St Geoire en Valdaine.
2011 : L’ASSOCIATION DES AMIS DU MUSEE MATHEYSIN pour sa revue annuelle Mémoire d’Obiou et Le Musée Matheysin qui met à l'honneur une certaine idée de la valorisation du riche patrimoine local.
2012 : M. Pierre-Yves PLAYOUST, conservateur en chef du Patrimoine, ancien directeur des Archives départementales des Hautes-Alpes, président de la Société d’Etudes des Hautes-Alpes, pour son œuvre au service du Patrimoine dauphinois.
2013 : M. Alain RAYMOND, pour son musée d’entreprise.
2014 : Associations romanaises pour la restauration du Calvaire de Romans : « Les amis de Saint Barnard et Sauvegarde du Patrimoine romanais-péageois »
2015 : Association de Valorisation et d’Illustration du Patrimoine Architectural et Régional
(AVIPAR).
2016 : Association « Merklin » qui restaure la deuxième église de Moirans et l’Association « Histobus » qui a en charge le Musée des autobus, installé à Pont de Claix.


Membres de l’Académie Delphinale, membres de l’Institut de France
M. Alim-Louis BENABID de l’Académie des Sciences, section Biologie humaine et sciences médicales
Paul OZENDA de l’Académie des Sciences, section Biologie intégrative
Bernard MALGRANGE de l’Académie des Sciences, section  Mathématique

Membres émérites
(A.P. ancien président)
M. Jean BILLET (A.P.)
M. Guy-Pierre CABANEL (A.P.)
Le Père Edmond COFFIN
M. Maurice FRANCILLARD
M. Gérard LUCIANI (A.P.)
M. René ORIARD
M. Maurice WANTELLET

 

Membres titulaires rangés par fauteuil avec leur date d’élection

 

Fauteuil 1 - M. Alain NEMOZ (2016)
Fauteuil 2 - M. Bernard POUYET (2013)
Fauteuil 3 – M. Michel JOLLAND (2014)
Fauteuil 4 - M. Noël TERROT (2017)
Fauteuil 5 – Le Bâtonnier Dominique FLEURIOT (2015)
Fauteuil 6 - M. Paul DREYFUS (1966)
Fauteuil 7 - Lieutenant-colonel Jean-Pierre MARTIN (2006)
Fauteuil 8 - Mme Mireille MIALOT (1986)
Fauteuil 9 -  M. Jean-Marie PIROT (2007)
Fauteuil 10 - M. Bernard FRANÇOIS (2006)
Fauteuil 11 - Mme Annick AUZIMOUR (1995)
Fauteuil 12 - Mme Pierrette PARAVY (1989, A.P.)
Fauteuil 13 - M. Jacques BOUCHARLAT (1988)
Fauteuil 14 - M. Claude RACINET (2016)
Fauteuil 15 - vacant
Fauteuil 16 - Mme Marie-Françoise BOIS-DELATTE (1995)
Fauteuil 17 - M. Gilles-Marie MOREAU (2017)
Fauteuil 18 - M. Claude FERRADOU (2016)
Fauteuil 19 – M. Daniel GRANGE (1994)
Fauteuil 20 – M. Roger MORET (1988, A.P.)
Fauteuil 21 – M. Robert ALLIER (1994)
Fauteuil 22 – M. Constantin VROUSOS (1994)
Fauteuil 23 – M. Roger CHABOUD (1980)
Fauteuil 24 – Mme Nicole VATIN-PÉRIGNON (2005, A.P.)
Fauteuil 25 – M. René GIRARD (1986)
Fauteuil 26 – M. Claude MULLER (1988)
Fauteuil 27 – Général Richard RETOUT (2008)
Fauteuil 28 – M. Jacques DEBELMAS (1973, A.P.)
Fauteuil 29 – M. Yves JOCTEUR-MONTROZIER (2016)
Fauteuil 30 – M. Christian de POLIGNAC (1992)
Fauteuil 31 –Mme Christiane MURE-RAVAUD (2012)
Fauteuil 32 – M. Jean SERROY (1990)
Fauteuil 33 – M. Yves ARMAND (1992)
Fauteuil 34 – Père Jean STERN (2005)
Fauteuil 35 – M. Jean BALESTAS (2002)
Fauteuil 36 – M. Jean-Claude MICHEL (2012)
Fauteuil 37 – vacant
Fauteuil 38 – Mme Hélène VIALLET (2007)
Fauteuil 39 – M. Jean-Pascal JOSPIN (2013)
Fauteuil 40 – M. Régis MACHE (2016)
Fauteuil 41 – M. René de SWINIARSKI (2004)
Fauteuil 42 - Georges DUSSERRE (1984) 
Fauteuil 43 – Mme Claire SCHLENKER (2011)
Fauteuil 44 – M. Pierre BINTZ (2009)
Fauteuil 45 – M. Paul OZENDA (1983, A.P.)
Fauteuil 46 – vacant
Fauteuil 47 – M. Michel MERCIER (2014)
Fauteuil 48 – M. Pierre DELL’ACCIO (2014)
Fauteuil 49 – M. Raymond JOFFRE (2004, A.P.)
Fauteuil 50 – M. Aimé BOCQUET (1969)
Fauteuil 51 – M. Pierre BURGUBURU (2012)
Fauteuil 52 – M. Claude MEYZENQ (1990)
Fauteuil 53 – M. Yves DESHAIRS (2010)
Fauteuil 54 – M. Jean GUIBAL (1998)
Fauteuil 55 – M. Robert BORNECQUE (1969, A.P.)
Fauteuil 56 – M. Daniel BLOCH (2015)
Fauteuil 57 – Mme Isabelle LAZIER (2014)
Fauteuil 58 – M. Jean PAQUET (1972)
Fauteuil 59 – M. Gérald RANNAUD (1998)
Fauteuil 60-  M. Alain ROBERT (2009)
 
 
Fauteuils actuellement vacants :
n° 15 (M. Michel SOUTIF, décédé en 2016)
n° 37 (M. Yves Bouchet, décédé en 2016)
n° 46 (M. Jean COGNET, décédé en 2016)


IV. Adhésion

L'Académie Delphinale n'est pas un cercle fermé.

Toute personne s'intéressant aux arts, à l'histoire, aux lettres, aux sciences et techniques et à la conservation du patrimoine en Dauphiné peut demander à être associée à ses travaux et activités, sous la seule condition d'être présentée par trois parrains, membres titulaires ayant prononcé leur discours de réception. Le Secrétaire perpétuel se tient à la disposition de tout candidat à la qualité de membre associé pour lui fournir toue précision nécessaire et l'aider dans cette démarche. Ecrire à : Académie Delphinale, Archives départementales de l'Isère, 2, rue Auguste Prudhomme,-38000 Grenoble ou téléphoner : 04 76 51 58 92 ou 06 10 92 98 59 ; Courriel : evelynederosa@ free.fr
Montant des cotisations 2017  


Membre titulaire : 60 euros y compris service du bulletin

Membre associé : 50 euros

Abonné bulletin : 65 euros

Il est vivement recommandé de régler la cotisation annuelle au cours du 1er trimestre de l’année pour éviter la lettre de rappel et l’interruption du Bulletin.

Par chèque libellé à l’ordre de : Académie Delphinale
A adresser à : Académie Delphinale – trésorier de l’Académie Delphinale
Archives départementales de l’Isère – 2, rue Auguste Prudhomme – 38000 Grenoble